En France 50 des hommes et 65 des femmes mangeraient trop peu

first_imgEn France 50 % des hommes et 65 % des femmes mangeraient trop peu de féculentsSelon une étude dirigée par le Centre de Recherche en Nutrition Humaine, 1 homme sur 2 et 2 femmes sur 3 ne consommeraient pas suffisamment de féculents en raison de leur « mauvaise réputation ». Les féculents dont font partie le pain, les lentilles, les pommes de terre, les pâtes, le riz ou encore les céréales du petit-déjeuner participent à l’équilibre alimentaire. Pourtant, ces aliments souffrent de leur mauvaise réputation selon laquelle “ils font grossir!”. A tel point qu’ils sont consommés en quantité insuffisante par un homme français sur deux et par deux femmes sur trois, révèle l’étude menée auprès de 80.209 internautes par NutriNet-Santé.Un aliment pourtant bien utileÀ lire aussiPourquoi le café donne-t-il envie de faire caca ?Mais on ne peut pas se priver des féculents, riches en glucides complexes. D’autant qu’ils offrent l’avantage de rassasier suffisamment pour éviter de trop manger, de calmer les fringales et les envies de sucres et de produits gras tout en participant à l’apport de vitamines de minéraux et de fibres indispensables. De plus, consommer 2,5 portions de céréales complètes par jour permettrait de réduire de 21 % les risques de maladies cardio-vasculaires (comparativement à un absence totale de leur consommation).”Les Français n’en mangent pas assez et les obèses n’ont pas une consommation plus élevée que les autres”, indique à l’AFP Emmanuelle Kesse-Guyot du Centre de Recherche en Nutrition Humaine Ile de France, qui a dirigé ce travail. Au contraire, “respectivement 67 et 61 % des femmes en surpoids et obèses ne mangent pas assez de féculents” note-elle. Seulement 10 % des hommes et un 1 % des femmes en consomment trop. Finalement, il est simplement recommandé de manger des féculents  “à chaque repas” précise Emmanuelle Kesse-Guyot. La quantité peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que l’activité physique, la taille et l’appétit. Le tout est de rester raisonnable. Dans ces conditions, il n’y a pas davantage de raison de s’en priver même pour les gens qui veulent maigrir.Le 25 mai 2013 à 18:00 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *